L’iPad : moins de buzz mais un potentiel incroyable

« La dernière fois qu’il y a eu autant d’excitation autour d’une tablette, il y avait des commandements (10) écrits dessus. »

– Wall Street Journal

Mieux qu’un téléphone ou un PC pour son canapé ou son siège d’avion

Steve Jobs disait : le téléphone et le PC portable (ou non) sont 2 appareils déjà bien ancrés dans notre vie quotidienne. S’il y a une justification pour  un 3ème appareil, il faut qu’il soit capable de faire certaines taches courantes mieux que le téléphone et surtout mieux que le PC !

L’iPad est donc pensé en fonction d’un cadre d’utilisation où le PC et le téléphone ne sont pas idéaux. Ce sont toutes les situations qui font que livres, journaux et magazines sont restés populaires : on peut les lire n’importe où, à n’importe quel moment, ils sont faciles à prendre avec soi, couché, assis, debout et avec l’espace et le poids optimisés à une utilisation simple (il n’y a qu’a tourner des pages).

Pourquoi le PC et le téléphone ne sont pas idéaux dans ces situations ?

  • le PC : il faut être tout le temps dans un endroit fixe, une position fixe, et proche si possible d’une prise de courant. Même les portables Netbook, on est pas « libre de tout mouvement », on peut difficilement l’utiliser debout.
  • Le smartphone : pratique car il tient dans la poche, mais sa petite taille n’est pas idéale pour une utilisation de plus de quelques minutes. Et il n’est pas pratique de montrer des choses à plusieurs personnes en même temps car il faut être à quelques centimètres pour pouvoir bien le voir.

Ce sont ces situations où l’iPad va exceller car on fera bien plus que ce que peut permettre le papier :

  • Naviguer sur un site web : l’espace de l’iPad combiné au multi-touch apparu avec l’iPhone. On peut donc zoomer en tapant 2 fois sur une zone que l’on souhaite lire en particulier.
  • Lire ses mails : une nouvelle application de lecture des mails adaptée à la taille de l’écran, et multi-touch !
  • Montrer, visionner des photos :  une application qui permet de manipuler les photos d’un simple mouvement de doigt comme avec l’iPhone, et surtout, améliorée afin d’avoir une vue d’ensemble des albums photos (comme dans iPhoto).
  • Regarder une vidéo : surtout, il a l’autonomie nécessaire pour fonctionner pendant un vol long-courrier (10h) et qu’il prend beaucoup moins de place qu’un PC, tout offrant l’espace de vue qu’un iPhone ou iPod touch ne peut offrir.
  • Accéder à son agenda, à son carnet d’adresses comme jamais avant avec le look et le feeling d’un agenda et carnet d’adresses réel en papier. Apple ne s’est pas contenté de reprendre les applications faites pour l’iPhone.
  • Se repérer en voiture avec son GPS : l’iPhone offrait déjà des fonctions intéressantes, mais il faut reconnaitre qu’il est un peu petit pour l’utiliser dans une voiture.
  • Lire un livre mieux que le Kindle : l’iPad permet de voir sa librairie en couleur, permet aussi de tourner partiellement une page comme on aime le faire avec un vrai livre.
  • Et jouer ? Les milliers de jeux iPhone seront jouables sans modification.  Mais imaginez les jeux adaptés à l’iPad et son écran de 10 pouces. Les performances (CPU + graphique 3D) sont impec d’après les démos faites avec Need For Speed ! Nintendo et Sony! Avez-vous quelque chose en réponse ?

Cliquez sur l’image pour accéder a la présentation visuelle de Gizmodo de l’iPad

Pour un voyageur ou un client, c’est un gadget qui ne vient pas s’ajouter à une longue liste déjà existante dans son « arsenal », mais qui vient les fusionner dans un tout en un.

Ainsi, par exemple, pour le touriste partant visiter un pays : c’est peut-être 3 livres (romans), 2 guides du Routard, le GPS, le Netbook, les rappels de réservations (hotels, trains, avions, attractions), agenda et carnet d’adressses. C’est tout ca qui n’aura plus besoin d’etre embarqué.

Un prix à 500$ qui attaque le Netbook et fait mal aux concurrents potentiels

Le netbook a créé un nouveau marché, mais il ne résoud pas grand chose après tout et n’a au juste fait que souligner des vérités :

  • Les processeurs les moins cher du marché sont assez puissant aujourd’hui pour faire toutes les tâches simples (web, email, lecture de musiques, photos, etc.);
  • L’utilisateur a besoin de quelque chose de plus petit et moins lourd qu’un portable de 4 kg pour ces tâches;
  • Les constructeurs pouvaient créer des portables pour pas cher, avec de la motivation (merci Asus, merci OLPC).

Seul problème, au final, on a construit ces Netbook comme des PCs Portables classique avec comme seule vision d’offrir quelque chose de petit (écran 10 pouces) et abordable (300-500$) en réduisant les specs matérielles, sans pour autant adapter les systèmes d’exploitation. En plus n’étant pas cher, les personnes peu au fait de la gestion de Windows se retrouvent vite dépassés par sa complexité. Le Netbook n’offre rien de plus pour rendre la navigation plus facile qu’un PC portable classique, ne permet pas de consulter ses emails plus simplement, ni de visionner des albums plus efficacement. En gros, c’est la même chose qu’un PC portable mais en moins bien.

Avec un prix à peine plus important (500$), l’iPad pourrait bien rendre obsolète soit les niveaux de prix pratiqué (300-500$), soit la qualité de l’offre déjà en place (se cantonner à être un simple portable PC).

iPhone OS : le bon choix !

Beaucoup rêvaient que le système Mac OS X soit choisi pour faire tourner la bête. L’iPhone OS est une version modifiée de Mac OS, mais totalement tournée multi-touch. Apple a clairement fait le bon choix car on bénéficie du même coup des 140 000 applications déjà disponibles pour l’iPhone/iPod touch, applications qui sont déja pensées multi-touch (et surtout pas clavier + souris). En plus de ca, on bénéficie de la structure de déploiement simple et efficace que sont iTunes et l’App Store et maintenant le Book Store!

Des bonus : les accessoires, les offres 3G pré-payées.

Apple a fait sensation en annoncant la disponibilité de formules prépayées, sans contrat d’abonnement, à la connexion 3G d’AT&T :

  • 15$ pour 250 Mo
  • 30$ pour un volume illimité

Les accessoires :

  • un dock pour poser l’iPad sur une table, incliné comme un cadre numérique.
  • un dock avec un clavier pour saisir des données plus rapidement
  • des adaptateurs pour insérer des cartes SD et MMC pour son charger les images de son appareil photo

Pourquoi peu de superlatifs au final ?

En parcourant le Net, les blogs.. on voit peu d’enthousiasme après l’annonce et la présentation de l’iPad. Pourquoi donc ?  Parce qu’il n’y a, après tout, pas ou peu d’innovation technologique. Ces personnes veulent être surprises et jouer avec des choses encore jamais vues, un peu comme les testeurs de voitures de Turbo (M6) ou d’Auto-Moto (TF1) qui testent Ferrari, et autres bolides… Or toutes les technologies étaient là avec l’iPhone. On a juste plus ou moins un iPod touch version grand format.

Mais la question est surtout de savoir si l’iPad devient LE gadget indispensable de 2010. Est-ce le cas ? En tout cas, les ingrédients sont là. L’iPad est l’appareil rêvé pour des trajets en avion, en voiture, en train ou dans son salon là où le PC ne l’est pas. Difficile d’imaginer quelque chose de mieux pour ces situations. Et que dire de son utilité potentielle dans le domaine professionnel (éducation, hôpitaux, etc.) ?  Et en plus, cette fois-ci, pas d’excuse sur les prix : ils sont agressifs aussi bien à l’achat, qu’à l’utilisation.